Rechercher
  • Vincent Whitman

Comment utiliser les données des actifs pour booster sa rentabilité




Les données sont le nouveau pétrole, ou l'or, ou même l'eau, selon la personne qui fait la comparaison. Comme le pétrole et l'or, les données doivent être extraites des recoins les plus profonds et les plus sombres pour s'assurer que rien n'est laissé dans l'ignorance, tandis que comme l'eau, elles doivent être traitées et nettoyées avant de devenir vraiment utiles. Une chose sur laquelle tout le monde est d'accord, les données sont désormais l'élément vital de toute organisation.


Mais pour atteindre le véritable nirvana des données et en maximiser la valeur, il faut obtenir des informations essentielles à partir de toutes les ressources disponibles. Les données relatives aux actifs et aux services sont un domaine crucial qui a été négligé pendant des décennies.


Comprendre la valeur des données relatives aux actifs


Les données relatives aux actifs et aux services sont plus précieuses et plus facilement accessibles que jamais auparavant. Cet ensemble de données unique permet aux organisations de comprendre l'emplacement, l'état actuel, l'utilisation, les performances et l'historique de service des actifs de leurs clients, ainsi que les contrats de service, les garanties et les droits liés à l'actif.


Ces informations peuvent aider les entreprises de services à réduire leurs coûts opérationnels et à générer de nouveaux revenus grâce à des opportunités de vente incitative et de vente croisée. Les entreprises peuvent passer à une maintenance proactive et à des modèles basés sur les résultats et apporter des améliorations à la conception des produits et à l'expérience des clients.


Cependant, les données relatives aux actifs restent sous-monétisées dans la plupart des entreprises. L'agrégation et l'analyse de ce type de données restent une énorme source d'opportunités, mais la plupart des entreprises ont du mal à accéder à des informations précises auxquelles elles peuvent faire entièrement confiance.


Le problème est que de nombreuses entreprises s'appuient encore sur des systèmes disparates et des données cloisonnées, ce qui rend difficile pour les chefs d'entreprise de se fier aux informations qui leur sont présentées - et sur lesquelles ils doivent prendre des décisions critiques. Selon une étude récente seuls cinquante pour cent des répondants ont déclaré qu'eux-mêmes ou d'autres responsables de services au sein de leur organisation font entièrement confiance aux données relatives aux actifs et aux services auxquelles ils ont accès.


Qu'en est-il des 50 % restants ? Pourquoi leur confiance dans les données qui transitent par leurs systèmes est-elle si faible ? De nombreuses entreprises ont du mal à faire confiance à leurs données parce qu'elles n'ont aucun moyen de s'assurer que des processus de capture de données cohérents sont suivis dans toute l'organisation des services. Ce manque de gouvernance des données se traduit par des données manquantes, des formats de données incohérents et des informations obsolètes. Il en résulte également d'importantes pertes de revenus.


Combattre les données de mauvaise qualité


Les lacunes et les incohérences dans les données sont synonymes d'occasions manquées de rendre les services plus efficaces et plus rentables. Lorsque les données ne sont pas à jour, les entreprises manquent de visibilité sur de nombreux aspects qui pourraient générer des revenus supplémentaires : si un client doit être renouvelé, si le bien est utilisé dans des conditions difficiles qui justifient un service supplémentaire, si un bien arrive en fin de vie ou si un client a droit à un certain service.


Ce sont toutes des occasions idéales pour l'entreprise de rentabiliser le service, mais trop souvent, ces possibilités de vente incitative et de vente croisée sont manquées. En effectuant le travail initial de mise en forme des données sur les actifs et les services, des opportunités comme celles-ci peuvent être correctement monétisées, car les informations sont automatiquement fournies et exploitées.


Arriver à un point où les organisations disposent de données fiables et génératrices de revenus sur les actifs et les services ne sera pas nécessairement rapide et facile. La collecte, l'agrégation et l'analyse des données relatives aux actifs et aux services de manière à générer des bénéfices supplémentaires nécessitent des compétences internes, une collaboration entre les services et l'utilisation d'outils permettant d'automatiser le processus.


Pour améliorer la qualité de leurs données, les organisations de services doivent standardiser leurs processus et fournir aux équipes des étapes normatives à suivre pour garantir que les bonnes données dans le bon format sont capturées de manière cohérente pour chaque actif.


Les fabricants qui distribuent leurs produits par l'intermédiaire de concessionnaires se heurtent à un obstacle encore plus grand, car ces entreprises n'ont pas de visibilité sur les données relatives aux actifs. Pour comprendre comment leurs équipements sont utilisés, ils doivent tirer parti de l'IoT et coordonner un langage de service commun avec les concessionnaires qui permet une capture de données standardisée.


Les récompenses pour les organisations qui investissent dans leurs données et adoptent une approche standardisée pourraient les voir surpasser leurs concurrents. En exploitant les données de service dans toute l'organisation, les entreprises du monde entier profitent déjà de nouveaux niveaux de croissance et de rentabilité des services.


Conclusion


La valeur des données dans les entreprises est incontestable. Mais la valeur que les données sur les actifs et les services apportent à la fois à la performance supérieure et inférieure commence tout juste à être exploitée.

6 vues0 commentaire